Théâtre - Critique

CIRQUE
Le Monfort/Tournée
Conception Johann Le Guillerm

Le Pas Grand Chose

Publié le 27 mars 2017 - N° 252

Après quinze ans d’exploration muette des frontières du cirque, Johann Le Guillerm prend la parole dans une géniale « tentative pataphysique ludique ». Introduction à une pensée des plus singulières, la pièce invite à réinventer le monde à partir de presque rien. Et il le fait bien.

Johann Le Guillerm dans Le Pas Grand-chose
Crédit : Joanne Azoubel
Johann Le Guillerm dans Le Pas Grand-chose Crédit : Joanne Azoubel

Très tôt, Johann Le Guillerm a montré les symptômes d’une « révolte de l’esprit ». Il a eu beau tenter de « mettre de l’ordre dans le chaos de ses sentiments », il n’est pas rentré dans le moule. Au contraire. En quelques mots, l’artiste balaie la genèse de sa différence. Le sujet lui importe peu, mais il faut bien commencer par quelque chose. Fut-ce par Pas Grand Chose, titre de la toute dernière partie du projet Attraction qu’il déploie depuis quinze ans à travers installations, performances, sculptures, expositions et le spectacle Secret en constante évolution. En ouverture du festival Spring au Cirque-Théâtre d’Elbeuf, l’événement était attendu. La parole de l’artiste allait-elle briser la magie de ses tableaux surréalistes ? Allait-elle plutôt la renforcer ? Connu pour la rareté de ses mots autant que pour le nombre et l’originalité des objets qu’il imagine, Johann Le Guillerm créait avec l’annonce de la création du Pas Grand Chose un suspense qui témoigne de la place qu’il occupe dans le paysage du cirque actuel. Cela grâce à sa manière d’en interroger les limites. De se placer à la frontière de ce domaine des arts vivants pour bâtir un univers personnel. En l’occurrence, un observatoire du « pas grand chose ». Une conférence très subjective sur le point. Ce « pas grand chose qui n’est pas rien ».

Voyage au centre du point

 Derrière une carriole-établi de son cru avec caméras, lampes articulées et tiroirs multiples, Johann Le Guillerm s’empare du genre bien connu de la conférence théâtrale. Il troque pour cela ses fameuses chaussures à bouts pointus, son pantalon à taille haute et son torse nu d’aventurier de la piste pour un costume tout ce qu’il y a de plus chic. Et surtout, il renonce pour la première fois au dispositif circulaire dont il n’a cessé d’explorer les possibles. C’est là le plus grand défi qu’il s’impose dans Le Pas Grand Chose. Il le relève en donnant à son exposé une forme aussi hybride que sa pensée. Un mélange d’expériences réalisées en direct, d’anecdotes et d’explications souvent labyrinthiques prononcées à mi-voix, dans le but de « créer de nouvelles alternatives en résistance radicale au prêt-à-penser ». Les initiés à l’univers de ce Sisyphe contemporain retrouvent certains de ses outils d’observation ou « imaginographes ». Calligraphies étranges, graphiques et objets forment avec ses mots un rhizome passionnant où chacun comprend ce qu’il veut. Loin de se contenter de donner les bases de ce qu’il appelle sa « science de l’idiot », Johann Le Guillerm invente un cirque mental où bananes et serpentinis – pâtes en forme de spirales – composent avec tous les autres signes utilisés un alphabet singulier. Dans Le Pas Grand Chose, le point ne marque pas la fin d’une histoire : il rebat les cartes d’Attraction et en ouvre un nouveau chapitre, tout aussi étonnant et poétique que les autres.

Anaïs Heluin

 

A propos de l’évènement
Le Pas Grand Chose
du 21 mars 2017 au 4 mai 2017
Le Monfort
106 Rue Brancion, 75015 Paris, France

Du 21 mars au 1er avril. Rens 0156083388.


 Tournée


Le Volcan, Scène nationale du Havre, 8 place Niemeyer, 76600 Le Havre, France. Les 4 et 7 avril à 20h30, le 5 à 19h 30 et le 8 à 17h. Tel : 02 35 19 10 20. www.levolcan.com. Également aux Treize Arches – Scène conventionné de Brives les 11 et 12 avril et les 3 et 4 mai au Tandem, Scène nationale Douai-Arras. Durée de la représentation : 1h15. Vu le 9 mars au Cirque-Théâtre d'Elbeuf dans le cadre du festival Spring.


Commentaires
0 commentaire(s)

Les commentaires sont fermés.

Laisser un commentaire


A ne pas manquer actuellement dans La Terrasse