Avignon - Entretien / Héloïse Meire

Is there life on Mars ?

Crédit photo : DR

Théâtre des Doms / spectacle de Héloïse Meire et Cécile Hupin

La compagnie What’s Up ? explore le spectre autistique dans une mise en scène visuelle et sonore décalée, conduisant le spectateur à interroger sa perception normative du réel.

« L’autisme est une autre façon d’être et d’être au monde. »

Quel est le sens du titre de votre spectacle ?

Héloïse Meire : Ce spectacle est né d’une série d’entretiens avec des autistes et leurs familles. Le titre est un hommage à Bowie, et à sa chanson où une fille désespère de la vie sur terre. Quand j’ai rencontré les autistes, ils m’ont souvent dit qu’ils se sentaient comme des Martiens, et j’ai, moi aussi, fait, avec eux, un voyage sur une planète que je ne connaissais pas. J’avais envie de faire un spectacle qui parle de la norme et des codes sociaux. Je n’avais jamais mesuré combien l’autisme est un spectre difficile à catégoriser : il y a autant d’autismes que de personnes atteintes. Evidemment, certains handicaps sont plus lourds, d’autres plus légers. Je n’ai pu parler qu’avec ceux qui utilisent le langage et parmi les parents, frères et sœurs, avec ceux qui étaient capables d’en parler, mais, à la fin, on s’aperçoit que c’est une réalité très kaléidoscopique. Tous ont des vécus très différents, même s’ils racontent des choses identiques, comme la difficulté du diagnostic, par exemple, ou celle d’affronter le regard des autres.

Comment avez-vous récolté et mis en scène votre matériau ?

H. M. : J’ai d’abord rencontré et enregistré les autistes pour moi. J’ai mené une soixantaine d’interviews et, dans le spectacle, j’ai gardé dix-huit témoignages. Les quatre comédiens écoutent les interviews au casque. Je leur ai demandé de ne jamais les apprendre, afin de les obliger à une écoute extrême, afin qu’ils soient au plus proche de la parole et de la manière de parler des autistes, aussi évocatrice que le contenu de leur discours. Ils ne sont ainsi jamais tout à fait dans l’incarnation. Avec Cécile Hupin, scénographe de la compagnie, nous pensons nos spectacles ensemble et ils ont une dimension visuelle très forte. Ainsi, dans ce spectacle, l’armoire qui occupe le décor est aussi importante que le verbatim textuel.

Pouvez-vous décrire cette scénographie ?

H M. : Une grande armoire blanche, formée de rectangles et de carrés, et dotée de portes en tulle qui servent aussi d’écrans de projection. Elle sert de support aux souvenirs et aux moments oniriques, fil rouge entre les histoires racontées. La projection permet aussi de multiplier les points de vue : la scène, filmée par en haut, apparaît sur les portes de l’armoire. La même réalité apparaît donc différemment, et c’est ce que nous avons voulu montrer à propos de l’autisme. L’autisme est une autre façon d’être et d’être au monde, ni meilleure, ni pire.

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Is there life on Mars ?
du Jeudi 6 juillet 2017 au Mercredi 26 juillet 2017
Avignon Off. Théâtre des Doms
1 Bis Rue des Escaliers Sainte-Anne, 84000 Avignon, France

à 15h, relâche les 12 et 19. Tél. : 04 90 14 07 99.


Mots-clefs :, , ,

A lire aussi sur La Terrasse

Avignon / 2017 - Agenda

Au cœur de Charlot

Entre le burlesque de Charlie Chaplin et les [...]

Au cœur de Charlot : En savoir plus
Avignon / 2017 - Entretien / Bertrand Blier

Les valseurs

Sous le titre Cabadzi X Blier, le duo formé [...]

Les valseurs : En savoir plus