La saison classique en France

Un quatuor au féminin

Publié le 2 octobre 2009

Gros plan sur cet exemplaire carré chambriste emblématique du renouveau en marche du quatuor en France. Un ensemble tourné vers la scène musicale européenne, comme en témoignent des concerts à venir à Kuhmo en Finlande, à Verbier en Suisse ou au Palazetto Bru Zane à Venise.

Crédit photo : Sumiyo Ida
Crédit photo : Sumiyo Ida

C’est la formation maîtresse de la musique de chambre. De Haydn à Dutilleux, les plus grands compositeurs ont écrit pour quatuor à cordes. Longtemps, les meilleures formations sont venues des pays germaniques ou de la « Mitteleuropa ». Aujourd’hui, la France rattrape son retard. Des Ebène aux Modigliani, on ne compte plus les quatuors de talents. Parmi ceux-ci figurent les Ardeo, constitués de Carole Petitdemange et Olivia Hughes (violons), Caroline Donin (alto) et Joëlle Martinez (violoncelle). C’est l’un des rares quatuors uniquement féminins. Ce qui a rassemblé ces jeunes musiciennes, c’est le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elles ont été amenées à donner en 2001 leur premier concert : un spectacle chorégraphique autour de La Jeune fille et la mort de Schubert – déjà une première marque d’originalité ! « Nous sommes ensuite allées nous perfectionner avec Walter Levin à Bâle, avec Pierre-Laurent Aimard à Paris, mais surtout avec le deuxième violon du Quatuor Hagen, Rainer Schmidt, à Madrid », nous explique Carole. De cet apprentissage naît un style de jeu clairement identifiable, mélange subtil d’intelligence du texte et d’engagement dynamique.

Une ouverture sur le patrimoine musical et la richesse de l’humain.

Pas question pour l’instant de privilégier un répertoire plutôt qu’un autre : « Il y a tellement d’œuvres pour quatuor que nous avons envie de découvrir les différents langages et pas de nous spécialiser dans un domaine », précise Caroline. La formation s’agrandit par ailleurs régulièrement, pour accueillir des pianistes (en particulier David Kadouch, avec qui elles viennent d’enregistrer le Quintette de Chostakovitch), des violoncellistes (Alain Meunier) ou des altistes (Vladimir Mendelssohn…). Les Ardeo ont récemment donné le Concert de Chausson avec le violoniste Renaud Capuçon et le pianiste Jérôme Ducros. Si ces quatre musiciennes peuvent consacrer la majorité de leur temps au quatuor, c’est grâce à un soutien privé. Depuis 2005, le mécénat musical de la Société Générale soutient les Ardeo. « Cette aide à nos débuts nous a permis de nous concentrer sur notre travail de quartettiste : la recherche approfondie de notre identité artistique et la liberté de prendre le temps d’aller toujours plus loin » affirme Olivia. Parmi les récents projets du quatuor, une initiative retient l’attention : une action pédagogique dans une école du 18ème arrondissement parisien. Impossible avec les Ardeo de penser encore que la musique de chambre est un genre élitiste.

Antoine Pecqueur

Le Quatuor Ardeo en 5 dates
2001 : Création du quatuor au sein du Conservatoire Supérieur de Paris
2004 : Second Prix et deux prix spéciaux au Concours de Quatuor Chostakovitch de Moscou
2005 : Second Prix et prix de la presse internationale au Concours de Quatuor de Bordeaux
2007 : Premier disque, consacré aux Quatuors n°1 et n°2 de Koechlin.
2008 : Résidence à la Fondation Singer-Polignac

Le Quatuor Ardeo en concert
Le 28/10/2009 au Festival de quatuors à cordes en Pays de Fayence, du 19 au 21/03/2010 au Festival de St Cosme et le 30/04/2010 au Palazzetto Bru Zane de Venise.

Sélection discographique :
A paraître en novembre : Chostakovitch : Quintette avec piano (David Kadouch). Transart.

Contact :
Ponticello / Hélène Paillette Tél. 01 44 91 80 11
email : hpaillette@ponticello.fr
www.ponticello.fr

 

Commentaires
0 commentaire(s)
Laisser un commentaire


A ne pas manquer actuellement dans La Terrasse