Focus -257-Plexus Polaire, la marionnette et son double

Chambre noire

Crédit : Benoît Schupp Légende : Yngvild Aspeli dans Chambre noire

Après une création en Norvège, Yngvild Aspeli présente son nouveau spectacle au Festival Mondial des Théâtres de Marionnette à Charleville-Mézières. Un portrait subjectif de l’écrivaine et féministe radicale Valérie Solanas.

On la connaît surtout pour son manifeste S.C.U.M (Society for Cutting Up Men) écrit en 1967, et pour son coup de feu tiré sur Andy Warhol un an plus tard. Valérie Solanas ne fut pas seulement cela. Féministe, écrivaine et prostituée, elle fut une femme pleine de paradoxes. Pleine d’humour malgré sa violence, fragile et forte à la fois. Ce sont ces contrastes qui ont intéressé Yngvild Aspeli dans La Faculté des rêves de la Suédoise Sara Stridsberg. C’est eux qu’elle porte sur scène dans son adaptation du roman. Si Chambre noire s’annonce plus politique que les précédents spectacles de Plexus Polaire, il est donc une exploration des paradoxes et des failles humaines dans la lignée de Cendres, porté par une esthétique nourrie de théâtre, de vidéo et de musique autant que de marionnette.

Dernières heures d’une désaxée

Avec Chambre noire, Yngvild Aspeli retrouve le plateau qu’elle avait quitté depuis Signaux pour se consacrer à la mise en scène et à la fabrication. Avec la percussionniste Ane Marthe SØrlien Holen, elle raconte ainsi les dernières heures de la vie de Valérie Solanas sous la forme d’un étrange cabaret. D’une sorte de danse macabre structurée autour de plusieurs marionnettes à taille humaine représentant l’héroïne à différents âges de sa vie. Sous les traits d’une Mort au visage changeant, Yngvild Aspeli fait aussi apparaître quelques fantômes. Celui de la mère de l’héroïne surtout, de son ancienne amoureuse et de sa psychiatre, le docteur Cooper, de l’Université du Maryland. Pour traduire l’état de corps et d’esprit de son personnage principal, la marionnettiste renouvelle ses pratiques et imagine un langage à la frontière de la danse et du théâtre.

 

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes
du Vendredi 22 septembre 2017 au Samedi 23 septembre 2017


www.festival-marionnette.com


Également le 28 septembre à l’EPCC Bords de Scène de Vitry-le-François (51), du 23 au 25 novembre au TJP à Strasbourg (67), le 8 décembre au Théâtre le Passage à Fécamp (75), le 12 décembre au Studio Théâtre de Stains (93), le 13 février 2018 au Théâtre du Fil de l’Eau à Pantin (93).


Mots-clefs :

A lire aussi sur La Terrasse

Plexus Polaire, la marionnette et son double

Cendres

Troisième création de Plexus Polaire, Cendres [...]

Cendres : En savoir plus
Plexus Polaire, la marionnette et son double

Un langage de l’intime

D’origine norvégienne et installée avec sa [...]

Un langage de l’intime : En savoir plus