Théâtre - Entretien

Entretien Alain Batis/L’Eveil du Printemps

© Jean-Bernard SCOTTO L’Eveil du Printemps, un voyage métaphorique.

Théâtre de l'Epée de bois/texte de Aiat Fayez/MES Alain Batis

Alain Batis poursuit son compagnonnage avec l’Epée de Bois. Après Pelléas et Mélisande (2015) de Maurice Maeterlinck, il met en scène L’Eveil du printemps du jeune auteur Aiat Fayez, qui crée une fable métaphorique centrée sur la question du rapport à la différence.  

Quel est le rapport de cette pièce avec celle de Frank Wedekind ?

Alain Batis : Une sorte de rapport étoilé, de résonance avec la pièce de Wedekind. Les deux pièces partagent certaines thématiques comme la question centrale de la jeunesse, de l’adolescence comme moment intense et essentiel de recherche, de quête de vérité, avec des antagonismes très forts qui surgissent. C’est aussi le temps des rencontres amoureuses et des émois. Lors d’une scène festive d’anniversaire, les personnages de Wedekind – Ilse, Théa, Georges, Maurice, Martha, Ernest – s’invitent dans une espèce de fulgurance poétique. Aiat Fayez déploie cependant son propre univers très singulier dans ce texte, qui explore aussi la question de l’étranger, de la différence, de la manière dont on regarde et perçoit l’autre. Ces sujets résonnent fortement aujourd’hui, non seulement à l’échelle individuelle mais aussi collective, alors que notre société connaît une forte individualisation, un égoïsme et un repli croissants, et se satisfait d’un capitalisme figé qui valorise l’argent et le pouvoir. C’est une bonne chose d’ouvrir le regard, de questionner le réel et les utopies dans un cadre mondialisé.

« Inscrite dans un cadre fantastique, la pièce métaphorique déploie un théâtre du quotidien. »

Comment s’organise la fable ?

A.B. : Elle met en miroir deux mondes : celui de La Terre et celui de Platoniun, une planète imaginaire peuplée par des habitants à la peau bleue. La pièce est structurée en deux parties, la première sur Platoniun, où la Terre fait rêver. Notamment le jeune A., qui confie détester sa planète et désire plus que tout vivre en France. Lorsqu’il réalise son rêve, il est d’abord émerveillé et le monde lui sourit, puis il déchante et connaît la mise à l’écart, l’exclusion. Inscrite dans un cadre fantastique, la pièce métaphorique déploie un théâtre du quotidien, très concret, qui recèle plusieurs strates. Elle déploie de manière acérée la difficulté à accueillir l’autre, au fil de 41 scènes concises.

Comment portez-vous à la scène l’étrangeté de cet univers ?  

A.B. : Grâce à cette mise en miroir où chaque planète est visible depuis l’autre, l’écriture fait naître une foule d’images, avec des ciels rouges, des levers de terre d’une grande beauté… Un peu à la manière d’un polar, c’est une véritable rythmique qui guide le spectateur et le conduit d’une image à l’autre. Les jeunes se reconnaissent dans les questionnements de la pièce. Les cinq comédiens – Emma Barcaroli, Geoffrey Dahm, Nassim Haddouche dans le rôle de A., Pauline Masse et Mathieu Saccucci – forment un bel ensemble très engagé. L’équipe de création s’est mobilisée pour travailler les contrastes et métamorphoses grâce à la création musicale de Cyriaque Bellot, à la vidéo, à la scénographie, aux lumières, costumes et maquillages. Le public est embarqué dans une dynamique sonore et visuelle, dans une fable dont l’écriture, par le prisme de la jeunesse, interpelle les spectateurs avec beaucoup de simplicité et de finesse.

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

L’Eveil du Printemps
du Lundi 15 janvier 2018 au Mercredi 14 février 2018
Théâtre de l'Epée de bois
Route du Champ de Manoeuvre, 75012 Paris, France

Du 15 janvier au 14 février, du lundi au mercredi à 20h30, relâche les 22, 23 et 24 janvier ; du 21 au 25 février, du mercredi au samedi à 20h30, samedi et dimanche à 16h. Tél : 01 48 08 39 74.  Durée : 1h30.


Mots-clefs :, ,

A lire aussi sur La Terrasse

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction