Danse - Gros Plan

Concordan(s)e

ILE-DE-FRANCE ET REGION / FESTIVAL
Concordan(s)e

Festival itinérant à la croisée de la danse et de la littérature, Concordan(s)e n’hésite pas à mettre les écrivains en mouvement pour créer un espace poétique entre voix et corps.

Le festival Concordan(s)e s’est solidement établi dans le paysage chorégraphique, alors qu’il fait tout autant partie du paysage littéraire. Un chorégraphe et un auteur se partagent le plateau, après un processus de création commun. Toutes les pièces sont de petits formats d’environ trente minutes, commandées par le festival créé par Jean-François Munnier, qui connaît en 2017 sa onzième édition. Pour cette édition, le festival essaime en Ile-de-France et même en régions, où plus de dix lieux ont accueilli les artistes en résidence, tandis qu’une trentaine de salles de théâtre, bibliothèques ou autres espaces programmeront les duos dans leurs murs. « Concordan(s)e invite à rencontrer « l’autre » » souligne Jean-François Munnier. C’est sans doute cette volonté et ce goût du partage qui lui ont permis de tisser toutes sortes de complicités avec d’autres festivals qui ont ce même souci de la proximité entre artistes et public. Cette année le festival collabore donc avec la Biennale de danse du Val-de-Marne, le festival Essonne Danse et le festival Hors-limites en Seine-Saint-Denis.

Des tandems inventifs

Le dispositif comme le format court laissent libre cours à l’inventivité des artistes chorégraphiques et littéraires. Souvent, c’est l’occasion d’une découverte, de croisements qui se perpétueront bien au-delà de cette occasion. Quatre créations s’affichent au menu de cette édition. Vois-tu celle-là qui s’enfuit de DD Dorvillier et Catherine Meurisse partage une même fascination pour les Niobides, ces statues saisies en pleine évasion des Jardins de la Villa Médicis, et fera appel au dessin, à la danse et à l’écriture. The Spleen de Frank Micheletti et Charles Robinson s’intéresse aux « arts spleenétiques », une nouvelle science fondée sur une archéologie de nos sensations, Autoportraits (titre provisoire) réunit Maud Le Pladec et Pierre Ducrozet qui tentent le corps à corps autobiographique de deux personnes que tout oppose, et COALITION de Mylène Benoit et Frank Smith reprennent le questionnement de Spinoza (Que peut un corps ?) pour élaborer un essai chorégraphique, textuel et musical. La programmation est complétée par trois reprises de l’an dernier, à savoir It’s a match de Raphaëlle Delaunay et Sylvain Prudhomme, L’Architecture du hasard de Gilles Verièpe et Ingrid Thobois, et Zéro, un, trois, cinq de Edmond Russo & Shlomi Tuizer et Bertrand Schefer.

 

Agnès Izrine

A propos de l'événement

Concordan(s)e
du Samedi 25 février 2017 au Dimanche 2 avril 2017

Île-de-France, France

Ile-de-France et Régions. Festival Concordan(s)e


www.concordanse.com


Mots-clefs :, ,

A lire aussi sur La Terrasse

Danse - Agenda

Festival A Corps

Le corps et ses libres expressions animent ce [...]

Festival A Corps : En savoir plus
Danse - Agenda

Bleu.

Yvann Alexandre s'est imposé depuis ses [...]

Bleu. : En savoir plus