Théâtre - Critique

Angels in America

© Marjolaine Moulin

Repasse / Théâtre De l’Aquarium / De Tony Kushner / Mes Aurelie Van Den Daele

Metteure en scène associée au Théâtre de l’Aquarium, Aurélie Van Den Daele donne chair, voix et souffle à une formidable version d’Angels in America de Tony Kushner. Identité, maladie, amour, religion : retour sur l’Amérique reaganienne des années 1980.

C’était Hier ou, plus exactement, il y a 30 ans. Au milieu des années 1980. Le président républicain Ronald Reagan dirigeait les Etats-Unis depuis le début de la décennie, défendant les valeurs du libéralisme économique et de la morale conservatrice. Les premiers malades du sida commençaient à tomber, décimant tout un pan de la communauté homosexuelle. Œuvre monumentale écrite en 1987 (la première partie – Millennium Approaches – a été créée à San Francisco en mai 1991, la seconde – Perestroika – à Los Angeles en novembre 1992), Angels in America nous replonge dans cette époque charnière qui annonçait, à maints égards, les errances de notre début de XXIème siècle. En mettant en scène une version resserrée de la pièce du dramaturge américain Tony Kushner (les deux parties du spectacle peuvent être vues lors d’intégrales ou de représentations séparées), la jeune Aurélie Van Den Daele vient nous redire la grandeur et la puissance de cette fresque humaine, historique, mythologique. Elle le fait avec une intelligence et une habileté qui forcent le respect.

 Une « fantaisie gay sur des thèmes nationaux »

Angels in America est pourtant un texte dont l’ampleur nécessite plus que de la maîtrise. Il faut, pour donner corps à la quantité impressionnante de lignes narratives et thématiques contenues dans cette œuvre-fleuve, faire preuve d’une bonne dose d’inspiration. Il n’en manque pas à la metteure en scène associée au Théâtre de l’Aquarium. Au sein d’un dispositif scénique alliant force et ingéniosité (lumière, vidéo, son et scénographie sont du Collectif INVIVO), la remarquable troupe de comédien-nne-s réunie par Aurélie Van Den Daele (Antoine Caubet, Emilie Cazenave, Grégory Fernandes, Julie Le Lagadec, Alexandre Le Nours, Sidney Ali Mehelleb, Pascal Neyron, Marie Quiquempois) ne se contente pas d’investir les destins croisés des personnages composant cette « fantaisie gay sur des thèmes nationaux », elle en réinvente tous les souffles de vie. Plongés, 4h30 durant – entre quotidien et bouffées d’imaginaire, pointes d’humour et gravité – dans un maelström d’émotions et de panoramas humains, nous suivons pas à pas les nuits et les jours d’êtres aux destins chaotiques : homosexuels, mormons, Juifs, Noirs, malades du sida, électeurs républicains… Tout cela est d’une grande beauté et d’une grande exigence. A l’image du travail exemplaire effectué par François Rancillac, depuis 2009, à la tête du Théâtre de l’Aquarium.

Manuel Piolat Soleymat

 

A propos de l'événement

Angels in America
du Mercredi 15 novembre 2017 au Dimanche 10 décembre 2017
theatre de l'aquarium
Route du Champ de Manoeuvre, 75012 Paris, France

Partie 1 : les jeudis 16 & 23 novembre à 20h. Partie 2 : les jeudis 30 novembre & 7 décembre à 20h. Intégrales : mercredi 15 nov. à 19 h & les vendredis à 19h30, les samedis & dimanches à 16h. Tél : 01 43 74 72 74. Durée : 4h30.


Repasse / novembre 2015 - N°238


Mots-clefs :, , ,

A lire aussi sur La Terrasse